Quels sont les composants d’une montre automatique ?

Publié le : 09 mai 20224 mins de lecture

Les montres automatiques ont toujours été différentes des autres. Ayant un mode de fonctionnement très laborieux, elles requièrent peu de mouvements pour fonctionner. Seulement, dans son ensemble, une montre automatique, peut aussi être complexe. Elle renferme, en général, différentes petites pièces importantes.

Le rotor, la couronne et le ressort du barillet

Une montre, c’est un appareil qui fonctionne grâce à différents composants. Généralement, au cœur de cette dernière, se trouve un mécanisme très élaboré permettant aux aiguilles de tourner en rythme. La montre automatique, par exemple, marche via un mécanisme à remontage automatique. Ces modèles renferment divers éléments comme le rotor. En somme, celui-ci est un poids qui a la forme d’un demi-cercle lié au mouvement. Également appelé masse oscillante, il tourne exactement à 360° suivant les mouvements du poignet. Ce qui lui permet de monter le ressort de barillet et de donner de l’énergie mécanique à la montre. Quant à la couronne, elle est, en général, représentée par une roue ou un bouton. Elle est souvent présente à l’extérieur du boîtier et permet de lancer le mouvement. Ceci dit, c’est la couronne qui permet d’ajuster l’heure de sa montre et de la remonter manuellement. Le ressort du barillet lui, est l’origine de l’énergie mécanique de la montre automatique. Pareillement nommé ressort moteur, c’est une sorte de ruban qui permet de stocker de l’énergie.

Le système inverseur, de transmission et l’échappement

Outre le rotor ou encore la couronne, une montre automatique est aussi munie d’un système inverseur. Cet élément se localise entre le rouage et la masse oscillante. C’est à partir de ce dernier que le rotor peut effectuer un remontage automatique. Et ce, peu importe le sens de circulation de la masse oscillante. Pour ce qui est du rouage ou du système de transmission, c’est lui qui prend le relais du ressort du barillet. De même, c’est lui qui transmet l’énergie mécanique emmagasinée à la roue d’échappement.

L’échappement, de son côté, est la pièce maîtresse du système de rouage. La roue d’ancre faisant partie de l’échappement a pour principale mission de laisser échapper l’énergie conduite par les rouages en direction de l’ancre. Cela se fait de façon régulière et intermittente.

Le balancier et les rubis

Le composant qu’est le balancier est le centre du mouvement. Battant environ 5 à 10 fois par seconde, c’est l’élément régulateur. En général, celui-ci est associé au spiral qui lui permet de faire un mouvement d’oscillation. Concernant les rubis, ce sont des pierres ayant une grande dureté et qui permettent de diminuer les effets de l’usure et des frottements.